Archives de catégorie : Non classé

Camp KT 2017-2018

Cette année, le camp KT a eu lieu à Aire sur Adour, un lieu assez central pour les jeunes venant des 4 coins du sud-ouest ou presque… c’est la maison familiale rurale qui nous a accueilli en plein cœur de la ville, dans un bâtiment très biscornu (ce qui a permis de bonnes parties de cache-cache…)

Le thème général de cette année était l’engagement : nous avons donc réfléchi autour des « héros bibliques » qui ont déclaré leur foi et se sont engagés pour changer le regard des hommes… nous avons aussi observé des œuvres d’artistes de rue actifs sur de nombreux sujets de société et les jeunes se sont mis eux même en action : vous pourrez observer leur tresse d’engagement dans la maison Calas (pour l’écologie, la liberté ou la course contre la faim !).

Enfin, le film « demain » a amené un vrai débat sur les changements possibles dès maintenant pour chacun de nous et le grand jeu a permis de mettre en pratique la solidarité et les actions d’éclats que l’on peut mener si l’on est prêt à s’engager dans la société pour que l’avenir soit meilleur.

Les jeunes sont revenus enchantés !!! Comme d’habitude, ceux qui ont fini leurs années de KT sont invités à revenir comme co-animateurs l’an prochain, avis aux amateurs !.

Martine Ralu

Sortie Ecole biblique 2017-2018

Esther réussira t- elle à sauver son peuple de la terrible menace de mort qui pèse sur tous les juifs ? Candice, Léane, Andréa et Sana ont découvert l’histoire de cette très belle jeune fille juive exilée, Esther, qui devint reine de Perse, et connut un destin incroyable.

Ce samedi 17 mars, nous sommes remontés au temps où Assuérus, roi de Perse,  régnait sur 127 provinces, de l’Ethiopie à l’Inde. Et c’est à Colleignes, dans le « château » d’Angéline, que nous avons reconstitué toute l’histoire d’Esther :

  • fabrication de couronnes semblables à celle de la reine Vasti qui fut malheureusement déchue pour avoir osé s’opposer au roi,
  • savant calcul pour découvrir le nombre de provinces que le roi Assuérus dirigeait et petite leçon de géographie pour situer ce très vaste royaume sur le globe, 
  • un message secret à décoder en code cassé (K =c pour les initiés) avec la fabrication du décodeur bien sûr, 
  • parcours semé d’embuches à la recherche d’une nouvelle reine, 
  • découverte de l’identité d’Esther choisie pour être la future reine,
  • jeu des senteurs pour aider Esther à choisir le parfum qu’elle mettra le jour de sa rencontre avec le roi (nous vous conseillons un mélange de cannelle, citron et fleur d’oranger, ça a son charme !)
  • suspens autour du jeu de massacre : en effet, Haman, le premier ministre du roi, décida du massacre de tous les juifs; il avait tiré au sort le jour de l’extermination du peuple juif. (le jour du « Pourim » qui signifie « le sort » en hébreu).
  • Mais c’était sans compter sur l’audace d’Esther : elle prépara un festin et y invita le roi Assuérus et Haman. Candice, Léane, Andréa et Sana ont donc mis la main à la pâte  et fabriqué de succulents « Houmentaschen » (gâteaux de pâte sucrée garnis de graines de pavot) et se sont faites belles pour accueillir le roi.
  • C’est au cours de ce festin qu’Esther dévoilera tout au roi, au péril de sa vie. Mais le roi aime Esther et lui accordera tout ce qu’elle veut.

Le livre d’Esther nous a aidé à comprendre que les persécutions n’apportent rien à ceux qui les décident. La victoire est réservée au peuple que Dieu a choisi et ce peuple est appelé à vivre, même en exil, dans la paix, la joie et la fraternité.

Un immense merci à Angéline pour son accueil et sa succulente soupe !

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures avec les enfants de l’école biblique…

Les monitrices.

Journée Consistoriale de l’Ascension

Arrow
Arrow
Slider

Fidèlement, notre petit temple de Bourran nous a accueilli, tout fleuri, pour le culte du jeudi de l’Ascension. Comme à l’accoutumée, nous nous sommes retrouvés nombreux, venus des 4 coins du consistoire ( Nérac, Agen, Tonneins, Marmande et la Vallée du Lot..).

Nous avions 3 musiciens et 3 pasteurs pour le prix d’1 ! Sylvie Rigal nous a conduit dans la liturgie, Pascal Lefebvre dans un message re-activant  et Christophe Desplanque dans le repas du Seigneur et l’Envoi…

Délicieuses agapes à la sortie du Temple puis direction la base de scoutisme « Le Téoulès » pour un repas tiré des sacs avant d’écouter un exposé de Christophe Blaquière, responsable du diocèse catholique d’Agen pour la pastorale des Migrants. Ch. Blaquière a évoqué ce fait vieux comme l’humanité, récurrent dans l’histoire biblique, que sont les migrations. Un état des lieux de la situation des migrants en France et dans notre département (terre traditionnelle d’accueil), lui a permis de montrer le durcissement de la législation à l’encontre des étrangers sans-papiers, de dénoncer une politique d’expulsion coûteuse, qui ne fait qu’alimenter les réseaux de passeurs, et, chiffres à l’appui, la masse des préjugés véhiculés par les médias, l’opinion, voire les élus eux-mêmes, sur le taux effectif d’immigration en France… faible en soi, et encore plus si on le compare à d’autres pays d’Europe.

Le Pasteur Sylvie Rigal avait eu la bonne idée de commander quelques exemplaires des deux guides édités par la CIMADE sur ces sujets.

Un moment fort de partage et de sensibilisation à l’appel du Seigneur : “j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli”.

Merci à tous pour cette belle journée !

Jacqueline Hollaar, Christophe Desplanque

Photos de Jacques Faisandier

le Monde bouge…. et vous?

CONTRE LA FAIM, BOUGE !

Une idée pas si courante que ça, courir !

Non pour fuir, mais pour porter assistance, pour soutenir des inconnus à l’autre bout du monde, pour aller vers les autres, avec les autres, tous les autres, jeunes et vieux, en pleine forme ou malades, sportifs ou fatigués, sur-occupés ou inactifs, protestants ou pas, paroissiens ou pas, éclaireurs ou pas, enfants du Kt ou pas, amis (quelques fois perdus de vue depuis longtemps) ou inconnus…

Courir aussi pour les autres, ceux qui s’étaient trop engagés (12 tours, c’était impossible !)

Ou bien marcher (voire être porté), si l’on était trop petit, trop âgé, pas assez entrainé, mal chaussé, pas prévenu, pas sûr d’y arriver.

Courir ou bien marcher mais s’engager physiquement, au-delà des mots, des dons que les uns ou les autres nous faisons, des pétitions que nous signons, des prières que nous partageons : courir pour la bonne cause.

Une belle idée née de la volonté des jeunes du KT : « s’engager, mais s’engager vraiment contre la faim dans le monde ! » c’était cela qui leur tenait à cœur et qui les motivait, impressionnant ! Car au-delà d’eux-mêmes, ils ont tout de suite pensé aux amis et à tous ceux qui joueraient le jeu, les éclaireur.e.s unionistes de France, des louveteaux aux aînés, notamment.

Et puis quelle réussite ! Une action bien organisée, une belle course, une belle participation :  Plus de 700€, 360 tours effectués, ce qui va même au-delà des engagements pris : beaucoup se sont dépassés ! mais surtout ce moment était magique, plein de sourires, de connivence, de rires et d’admiration, de joie et de bonheur partagé. Merci à tous !

L’association MEDAIR sera heureuse de recevoir nos dons pour une action sur Madagascar !

http://www.medair.org/fr/countries/madagascar/#

Et si, vous aussi, vous avez apprécié cette journée, alors, préparez-vous à recommencer, continuer, vous engager autrement…qui sait ce que nous réservera le projet de l’an prochain ?

Les jeunes du KT, Jacqueline, Bonheur et Martine

ArrowArrow
ArrowArrow
Slider

Fête de Lascrozes

Le culte – en l’absence de notre pasteur (en formation) le conseil presbytéral a préparé un culte « autrement ».

La réflexion portait sur la parabole du Samaritain (Luc 10, 30-38. En mini-groupes (3-4 personnes) nous avons exprimé comment nous ressentions l’aide : celle que nous recevons, celle que nous pouvons-voulons apporter, qui nous sommes capables d’aider. Puis après une brève introduction sur l’histoire locale, et une lecture du texte, nous avons réfléchi à notre engagement « fais de même » comme le conclut la parabole. – plusieurs cantiques malgaches ont animé ce culte Le déjeuner – l' »apéro-entrée » nous a rassemblés avant le déjeuner au menu malgache composé par nos amis, préparé par les différentes équipes de la paroisse : excellent suivi par la course contre la Faim pour soutenir une paroisse de Madagascar (cf l’article sur ce site « Le monde bouge… et Vous? »)

cette animation exceptionnelle a été une formidable réussite pour petits et grands, beaucoup d’enfants et de jeunes (combien ?) quelques adultes sportifs (dont notre pasteur, en robe !) quelques parents très engagés, et beaucoup de spectateurs enthousiastes

Les louveteaux aux joues roses d’effort, les jeunes pleins d’énergie.. le ciel s’était retenu des averses des jours précédents et c’était une vraie réussite…

On recommencera sûrement ce type d’animation qui a beaucoup stimulé et rassemblé tout le monde.

– et finalement la tombola a réjoui tout le monde par les surprises qu’elle représente chaque fois

Jacqueline Jack-Hollaar

 

Le Culte AUTREMENT

avec Katharina SCHÄCHL (photo ci-contre)

Il y avait environ 25 personnes au culte de Clairac qui a été suivi d’un repas en commun et d’un après-midi « technique » d’animation de « culte autrement ».

Au culte, quelques questions pour nous mettre en mouvement, une présentation rapide du texte de Marc 5/1-20 : guérison d’un démoniaque. Les assistants, en petits groupes, réagissent à ce récit, relèvent les verbes de mouvement dans ce texte. On rassemble nos découvertes, on échange, et bien sûr on chante. Katharina Schächl intègre toutes les contributions dans son message. Pour terminer, chacun prépare une carte pour un ami : Qu’est-ce que ce culte lui a apporté ?

L’après-midi :discussion sur la méthode, questionnaire de satisfaction et de reproductibilité de la méthode :

– avez-vous apprécié ?

– pensez-vous que votre Conseil Presbytéral serait d’accord pour essayer ce mode de culte dans la paroisse ?

Les avis sont partagés, et en général timides.

Question : dans ce type de culte, où placer la prière ?

Personnellement, je trouve cette méthode intéressante. Elle peut concerner aussi bien une étude biblique qu’un culte. Cela suppose la contribution d’une animation expérimentée, parfois difficile à trouver dans une paroisse. Il faut aussi présenter le texte, le situer.

Une conclusion du pasteur, message final, me semble indispensable, rassemblant toutes les contributions.

Georges ODIER

 

 

Luther au lycée !!

De la vraie laïcité

Le Lycée Saint-Caprais d’Agen affiche depuis un mois , les panneaux de l’exposition   « Martin Luther, portes ouvertes à… »  réalisés par la Région sud-ouest .

L’exposition installée au Centre de documentation n’a, de prime abord, provoqué aucune réaction. Il a fallu l’annonce de la venue de C. Jacon pour que les jeunes et les moins jeunes, se sentent interpellés.

Le 8 mars, étonnés de voir un pasteur en chair et en os, les terminales ont réfléchi sur les divers panneaux et les ont présentés. Cet exercice a été l’occasion de poser des questions, parfois très directes à C. Jacon qui ne s’est jamais «débiné».

En cette journée des droits de la femme, nous avons vu un Luther moderne pour l’époque et puis, les nombreux prolongements de ses idées dans nos sociétés occidentales.

  L. Leblond 

L’EXPO dans le temple de Monflanquin

l’artiste Floryan Varennes a exposé dans le temple du 15 décembre au 9 février :

Les photos montrent la nef avant l’expo et pendant l’expo.

Des carrés de soie imprimés, noués les uns aux autres, formaient une voûte inversée de celle du plafond.

Spectaculaire, étrange et beau, on aurait volontiers gardé cette expo jusqu’aux cultes de l’été prochain…

 

Journée Ecole Biblique avec Esther

Esther réussira t- elle à sauver son peuple de la terrible menace de mort qui pèse sur tous les juifs ?

Candice, Léane, Andréa et Sana ont découvert l’ histoire de cette très belle jeune fille juive exilée, Esther, qui devint reine de Perse, et connut un destin incroyable.

Arrow
Arrow
Slider

Ce samedi 17 mars, nous sommes remontés au temps où Assuérus, roi de Perse, régnait sur 127 provinces, de l’Ethiopie à l’Inde. Et c’est à Colleignes, dans le « château » d’Angéline, que nous avons reconstitué toute l’histoire d’Esther :

  • fabrication de couronnes semblables à celle de la reine Vasti qui fut malheureusement déchue pour avoir osé s’opposer au roi,
  • savant calcul pour découvrir le nombre de provinces que le roi Assuérus dirigeait et petite leçon de géographie pour situer ce très vaste royaume sur le globe,
  • un message secret à décoder en code cassé (K =c pour les initiés) avec la fabrication du décodeur bien sûr,
  • parcours semé d’embuches à la recherche d’une nouvelle reine,
  • découverte de l’identité d’Esther choisie pour être la future reine,
  • jeu des senteurs pour aider Esther à choisir le parfum qu’elle mettra le jour de sa rencontre avec le roi (nous vous conseillons un mélange de cannelle, citron et fleur d’oranger, ça a son charme !)
  • suspens autour du jeu de massacre : en effet, Haman, le premier ministre du roi, décida du massacre de tous les juifs; il avait tiré au sort le jour de l’extermination du peuple juif . (le jour du « Pourim » qui signifie « le sort » en hébreu).
  • Mais c’était sans compter sur l’audace d’Esther : elle prépara un festin et y invita le roi Assuérus et Haman. Candice, Léane, Andréa et Sana ont donc mis la main à la pâte et fabriqué de succulents « Houmentaschen »(gâteaux de pâte sucrée garnis de graines de pavot) et se sont faites belles pour accueillir le roi. C’est au cours de ce festin qu’Esther dévoilera tout au roi, au péril de sa vie. Mais le roi aime Esther et lui accordera tout ce qu’elle veut.

Le livre d’Esther nous a aidé à comprendre que les persécutions n’apportent rien à ceux qui les décident. La victoire est réservée au peuple que Dieu a choisi et ce peuple est appelé à vivre, même en exil, dans la paix, la joie et la fraternité.

Un immense merci à Angéline pour son accueil et sa succulente soupe !

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures avec les enfants de l’école biblique…

Célébration de l’Unité des Chrétiens

 Une trentaine de personnes ont assisté à la célébration de l’unité des chrétiens le 22 janvier dans la chapelle du temple de Clairac.
La célébration était animée par Pascal Lefebvre, pasteur de la Vallée de la Garonne, Bonheur Agudze, pasteur de la Vallée du Lot  et le père Michel Olivier curé de la paroisse de Clairac Tonneins.

Pour finir la soirée, un goûter offert par la paroisse.

Continuer la lecture de Célébration de l’Unité des Chrétiens